Les 3 conditions pour mettre en place efficacement le BIM
08/03/2021

Les 3 conditions pour mettre en place efficacement le BIM


Un scénario souvent frustrant pour les entreprises peut être d’aligner les principaux objectifs avec la façon dont les employés prévoient d’y arriver. Malentendus, stratégies et points de vue différents semblent ainsi inévitables dans le déroulement des projets. Cela vous semble familier ? Le BIM peut vous offrir une solution.

Lorsque le BIM est mis en œuvre avec succès et qu’il respecte les règles clairement définies, les objectifs se concrétisent. Lisez la suite pour découvrir les trois conditions qui nous paraissent incontournables dans une mise en place réussie du BIM pour le secteur AEC :

  • Standardiser les tâches et les processus

C’est un fait, le nombre d’entreprises participant à un projet de construction varie considérablement tout au long de son cycle de vie. Dans un environnement aussi dynamique, il est important de garder une vue d’ensemble - ce qui constitue également le plus grand défi, d’où l’importance de standardiser les tâches et les processus.

Cela signifie que les organisations doivent examiner scrupuleusement les processus internes afin de déterminer où existent des opportunités d’automatisation et de digitalisation. Ainsi, quel que soit le cabinet d’architecte qui réalise la conception -, une approbation a toujours lieu. Les signatures sont requises dans un ordre précis et vous pouvez totalement automatiser ce processus. En outre, vous pouvez également digitaliser les informations, dans ce cas, un document et ses signatures.

En bref: les équipes projet peuvent standardiser plus que ce qu’elles ne pensent. Il en résulte plus de perspicacité, une meilleure vue d'ensemble et une plus grande transparence. En fin de compte, les équipes (et leurs collaborateurs) peuvent mettre en place des processus d’entreprise sans ambiguïté lesquels rendent le travail plus efficace et minimisent les erreurs et coûts d’échecs. L’impact sera significatif sur l’optimisation des flux de trésorerie tout en maintenant ou accentuant votre avantage concurrentiel.

  • Analyser les données

L’avantage de la normalisation est qu’elle génère une grande quantité de données en un laps de temps assez court. En analysant ces données, vous pouvez avoir une vision éclairée du passé, du présent et de l’avenir du projet. La prochaine étape consiste à analyser les raisons pour lesquels certains évènements se produisent au cours du projet. Quelles sont les similitudes, différences et déclencheurs (possibles) ?

Pour collecter et analyser ces données, une plateforme centrale est nécessaire. Les tâches, les processus, le planning, l’administration et la communication s’y réunissent à partir des divers systèmes des différents partenaires. Cette plateforme centrale convertie toutes les méta-données sous forme de rapports et les présente clairement dans un tableau de bord.

  • Optimiser les processus

Les analyses permettent de prévoir avec certitude la situation future en l’absence de nouveaux évènements. Vous pouvez réagir à cette prédiction et ainsi gagner en contrôle sur le déroulement du projet : vous avez une meilleure visibilité sur les processus à améliorer, optimiser, automatiser et digitaliser.

Le résultat ? Vous pouvez laisser votre organisation mettre le temps et les ressources au premier plan, en vous assurant que les équipes projets sont en mesure de travailler plus efficacement.

Vous entamez votre parcours de digitalisation à travers le BIM ? Nos multiples supports “Know Your BIM” seront des guides très utiles regroupant tout ce que vous devez savoir pour devenir un expert du BIM. Suivez nous dès aujourd’hui sur LinkedIn pour ne manquer aucune mise à jour !

CONCLUDE webinar FR


guidedepocheBIM


Suivez-nous sur LI


Réservez une démo