Maintien en condition opérationnelle (MCO) des infrastructures
27/11/2019

Maintien en condition opérationnelle (MCO) des infrastructures


L’enjeu du maintien en condition opérationnelle des infrastructures et des équipements

Pour le secteur industriel tout comme pour les infrastructures publiques et liées au transport, le Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) représente un enjeu important pour assurer la sécurité et la disponibilité des équipements et des bâtiments. Dans les transports, le secteur du nucléaire et de l’énergie, et tous les bâtiments qui accueillent du public, la qualité et la sûreté de fonctionnement mécanique, électronique et informatique des process représentent des enjeux majeurs.

Pour optimiser le taux d’utilisation des bâtiments et des équipements, il est indispensable de détecter immédiatement les anomalies, les faits techniques et les pannes afin d’y apporter une correction rapide.

Ainsi, la criticité et la complexité croissante de ces installations imposent la mise en place de logiciels qui permettent un suivi et un partage de toutes les données, de toutes les informations et facilitent la collaboration entre tous les acteurs métiers impliqués dans les projets et dans l’exploitation des installations.

Si on prend l’exemple d’un système de transport ferroviaire, pour l’ensemble du simple contrôle commande, on dénombre plusieurs milliers de références de définition d’objets (tiroirs ou cartes électroniques, logiciels, etc.) et plus de 100 000 articles en exploitation, qui connaîtront des versions successives et qu’il faudra gérer, avec les documents qui leur sont associés, pour assurer la maintenance opérationnelle du système pendant toute la durée de vie de la ligne. Les problématiques sont similaires avec les chaines de production dans les usines, les équipements dans les infrastructures portuaires et aéroportuaires…

Maintien en condition opérationnelle : la complémentarité EDC & PLM

L’association entre un Environnement de Données Commun et un PLM (Product LifeCycle Management) permet de disposer d’un parfait contrôle des configurations et de leurs évolutions avec une mesure de l’impact d’une évolution tant sur l’infrastructure que sur les documents associés et cela tant au moment de l’installation du composant qu’avant sa remise en service ou qu’en suivi terrain. Cette approche dédiée au maintien en condition opérationnelle va permettre d’assurer la disponibilité et la fiabilité des installations.

Durant leur exploitation, les installations vont vivre : elles vont connaitre des demandes d’amélioration, des rétrofits de composants, et bien entendu des maintenances préventives et correctives. La complémentarité entre PLM et EDC va assurer de gérer toutes ces opérations et les tracer, assurant ainsi une vision à chaque instant des opérations en cours ou déjà réalisées, et par quels acteurs.

Le retour d’expérience lié à la parfaite connaissance des équipements et des bâtiments va permettre de maîtriser plus efficacement les données d’exploitation. En lien avec les logiciels de GMAO (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur) et de MRO (Maintenance, Repair and Operations), il est possible de réagir en proposant des modifications du programme d’entretien adaptées et ainsi d’anticiper les anomalies.

Quels sont les bénéfices de cette approche pour le maintien en condition opérationnelle (MCO) ?

Tendre vers le 100% opérationnel est essentiel pour les systémiers et les gestionnaires d’installations. En effet, une chaine de production, une rame de métro, ou un équipement dans une plateforme pétrolière en panne engendrent immédiatement des immobilisations financières considérables qui exigent un traitement rapide et efficace.

Les bénéfices pour vos projets et pour le MCO et l’exploitation de vos installations sont directs :

  • Collaborer efficacement avec des partenaires internationaux
  • Maîtriser l’évolution des infrastructures et des systèmes, la gestion des anomalies et les risques associés
  • Optimiser le taux d’utilisation des installations et des équipements pour limiter les immobilisations financières
  • Disposer d’une vision globale du matériel en opération
  • Diminuer les coûts liés au maintien en condition opérationnelle et au soutien logistique intégré
  • Rationaliser les coûts de maintenance
  • Anticiper l’immobilisation de ces matériels
  • Justifier l’applicabilité de la documentation
  • Informer et intervenir au plus vite sur les matériels défaillants

Découvrez notre Logiciel PLM pour la gestion d'infrastructures ou organisez une démonstration !

guide : ged edc

Suivez-nous sur LinkedIn

Réservez une démo