PLM – Plant Lifecycle Management dans l’ingénierie
05/12/2019

PLM – Plant Lifecycle Management dans l’ingénierie


PLM : Les enjeux de la gestion du cycle de vie des projets et des infrastructures

Dans le secteur de la construction, de l’ingénierie ou de l’exploitation de patrimoine bâti, les sociétés gèrent des projets de grande ampleur. Cependant dans le nombreux cas, les processus, l’organisation et les méthodes utilisés pour les mener à bien restent souvent limités et pas toujours adaptés à l’évolution et au besoin d’innovation de ces secteurs. Les différents services des entreprises disposent par exemple d’outils et de logiciels hétérogènes, non intégrés, même parfois tout simplement des fichiers Excel. La gestion des projets est fragmentée et la continuité de l’information n’est pas assurée, ce qui rend impossible une vision transversale et consolidée de l’ensemble des projets en cours.

En structurant son offre autour de la gestion du cycle de vie des projets et des infrastructures (Plant Lifecycle Management), thinkproject aide ses clients à réduire les temps nécessaires à la réalisation de leurs projets et à optimiser l’exploitation et l’évolution des installations industrielles et publiques tout en maîtrisant les risques.

La technologie PLM (Project ou Plant Lifecycle Management) est plus complète et adaptée au secteur de l’ingénierie et de la construction que les gestions documentaires qui sont généralement mises en place et qui ne permettent pas d’appréhender et de gérer la complexité et l’évolution des données. C’est un véritable logiciel de gestion du cycle de vie de vos installations et de vos projets au service de votre activité et de votre métier.

PLM vs PDM : quelle différence de positionnement ?

L’élément au centre du PLM (Product Life Cycle Management) est le cycle de vie alors que pour le PDM (Product Data Management) ce sont les données produits. Ainsi le PLM offre une vision plus transversale et évolutive, orientée « projet ». C’est pour cela que dans les secteurs de l’ingénierie et de la construction, PLM se traduit aussi par Project Life Cycle Management.

Le PLM pour assurer la continuité de l’information à travers les phases des projets d’ingénierie

Le logiciel PLM au sens de Project Lifecycle Management ou Plant Lifecycle Management offre la possibilité de gérer, consolider et capitaliser le référentiel de données tout au long du cycle de vie des projets. Il permet ainsi une vision exhaustive et transversale des projets :

Alimentation du référentiel, itérations, convergence et validation en phase Etudes pour obtenir une configuration telle que conçue. En effet en phase d’Etudes, le volume d’informations et leur précision vont augmenter très rapidement.

Une utilisation très orientée consultation, suivi du réalisé et des modifications en phase d’exécution en vue d’obtenir une configuration telle que construite. Le nombre de données va augmenter fortement , mais pas nécessairement leur précision et les intervenants sont très diversifiés et nombreux.

Enfin, une utilisation de la base tout au long de la phase maintenance, avec des configurations telles que maintenues. L’information se précise encore plus afin d’optimiser l’exploitation et les évolutions du patrimoine bâti. Un équipement va disposer de sa référence, de ses caractéristiques mais aussi potentiellement de sa nomenclature et de sa configuration applicable.

Comme 75% du coût d’un bâtiment se situe en phase de maintenance, Il est primordial d’avoir un référentiel précis et à jour pour aborder cette phase ou alors pouvoir le transmettre à son client.

Les valeurs ajoutées des logiciels de PLM pour le BTP et l’ingénierie

Le PLM (Project ou Plant Lifecycle Management) apporte de nombreuses valeurs ajoutées par rapport aux logiciels de GED et de GDT et de gestion de documents. Ce logiciel accompagne l’amélioration de la rentabilité des projets et leurs impératifs de souplesse opérationnelle en développant l’aptitude des sociétés à évoluer, à s’adapter et à innover dans les méthodes projet :

  • Distinction entre le contenu (documents, vidéos, images, plans…) et le contenant (la fiche ou objet) qui permet de gérer le cycle de vie de tous types d’objets (monter de version, entrer en circuit de validation…)
  • Unicité de l’information afin de disposer d’une seule version de la vérité, qui peut être référencée à de multiples reprises, sans duplication
  • Organisation des flux documentaires pour diffuser l’information et les documents simplement, automatiquement via des règles prédéfinies
  • Collaboration intra et Inter-entreprises avec une gestion de la confidentialité adaptée aux projets multi-entreprises. Chaque société et chaque intervenant n’accède qu’aux informations le concernant
  • Gestion de configurations documentaires et matérielles pour relier les informations entre elles et les structurer sous forme d’arborescences correspondant à des vues métiers

Intégration avec le BIM (Building Information Modeling) afin de formaliser et de fluidifier les échanges autour de la maquette numérique BIM en lien avec toutes les données du projet

Réservez une démo

Réglage des cookies


Notre site web utilise des cookies et d'autres technologies pour améliorer votre expérience et pour nous aider à comprendre comment vous utilisez notre site web. Veuillez cliquer sur "accepter" pour continuer ou "refuser" pour désactiver les cookies non fonctionels. L'expérience complète du site web ne peut pas être garantie lorsque les cookies sont désactivés pour des raisons techniques.

Pour en savoir plus sur les cookies, consultez notre déclaration de protection des données.